1 2 3 4

Oui, la santé des lacs intéresse les riverains

(2011-06-10) L’Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean et ses partenaires, soit la Régie intermunicipale des déchets du Témiscouata, le Pacte rural et le Service de l’aménagement, de l’environnement et de la sécurité publique de la MRC de Témiscouata, se félicitent de la très bonne participation des citoyens à chacune des soirée d’information sur le thème de la santé des lacs de la Route des Frontières.

La Corporation touristique de la route des Frontières a pris l’initiative d’organiser ces quatre rencontres dans le cadre de la semaine de l’environnement. L’objectif de protéger les paysages, un élément du plan d’action de la Corporation, a été rappelé pendant ces soirées, mais c’est surtout un portrait lucide sur l’état et l’avenir de ces plans d’eau qui a été proposé. Oui des problèmes existent et les apparitions épisodiques d’algues bleues n’en sont que des signaux. Mais le temps n’est pas de désigner des coupables même si une réglementation environnementale est en place et l’analyse des installations septiques et des bandes riveraines complétée. « On mise d’abord sur la sensibilisation et la concertation », précise Catherine Dufour; et «regrouper le plus d’acteurs impliqués et travailler ensemble dans le cadre de bassin versant, c’est la voie qui se dessine partout au Québec quand il est question de la protection de la ressource eau » renchérit Michel Grégoire, tous deux chargés de projet à l’Organisme et animateurs des soirées.

Les quelque cent cinquante citoyens et citoyennes qui se sont déplacés ont adressé plusieurs questions pertinentes aux représentants des organismes présents. Leur désir de voir les choses s’améliorer était très visible. Plusieurs riverains ont d’ailleurs signifié leur intention de participer à un comité ou à un réseau de surveillance volontaire de l’un ou l’autre des lacs visés : Pohénégamook, Beau, Long et Méruimticook.

Parallèlement et simultanément à ces soirées, l’Organisme de bassin versant a distribué 6000 arbres pour plantation sur les rives, ces arbres ont été fournis gratuitement par les ministères (MDDEP et MNRF) dans le cadre de l’Opération Bleu-Vert . Marielle Landry de la Corporation touristique de la route des Frontières s’est dite très heureuse que le milieu réponde « présent » pour la protection de nos lacs : « C’est le cœur de notre route touristique, protégeons les » conclut-elle.
Voir toutes les nouvelles...