1 2 3 4

Automne tout en contes à la Vieille École de Saint-André-de-Kamouraska

(2014-09-10) Saint-André-de-Kamouraska - Pour préparer la saison froide, la Vieille École vous propose une grande bouffée d’imaginaire frais avec une série de soirées de contes!


Le 13 septembre à 19 h 30, nous accueillons Dominic Lapointe, gagnant de la Grande Menterie 2013 au festival Le Rendez-vous des Grandes Gueules. Dans son spectacle Les murmures de la pierre (et autres histoires du Nord), il racontera les longues nuits d’hiver d’une île du Nord, peuplées de silences, de disparitions, de palais enfouis dans la pierre et de rencontres inattendues... Contribution suggérée de 10$.

Descriptif : Dans une grande île au nord du Nord, les longues nuits d’hiver sont peuplées de silences, de disparitions, de palais enfouis dans la pierre et de rencontres inattendues.
Dominic Lapointe vous invite dans une de ces nuits où derrière le conte se cache tout un peuple, un peuple caché, porteur d’espoir, de rêves mais aussi de craintes et de vengeances.
Venez entendre l’histoire d’une bergère qui rechigne à se marier, d’une reine meurtrière, d’une église incongrue et d’une sage-femme au destin particulier et même plus.

Le 17 septembre à 19 h 30, c’est au tour des Semeurs de contes à nous gratouiller les oreilles! Le collectif Les Semeurs de contes regroupe huit conteurs et conteuses du Québec, professionnels ou de la relève. Du 8 au 18 septembre, ils marcheront de Québec à Rivière-du-Loup en s’arrêtant de village en village pour y raconter leurs histoires, créations qui se transforment au gré des inspirations, des connivences et des rencontres. Contribution volontaire.

Le samedi 4 octobre à 20h, le festival Le Rendez-vous des Grandes Gueules nous envoie Arleen Thibault avec son spectacle Le voeu en «rodage». Contribution suggérée de 10$

Descriptif : «C’est un vœu tout en muscles sur la ligne de départ, qui attend le coup de fusil d’un mot pour commencer sa course; un vœu en chair et en os, qui tourne autour des bouches comme une mouche et qui se peut pu! Parce qu’un vœu, il faut que ça se réalise! »

Arleen s’attaque au folklore du voisin de palier dans ce spectacle où une petite communauté de locataires aux prises avec la croyance d’être exaucés, vont devoir, par restrictions, s’entendre sur la formulation d’un seul vœu pour tous. Rythmant aux pieds et à la guimbarde les tribulations de ces bouches souhaitantes, Arleen invite son public à tourner sa langue plus d’une fois avant de souhaiter! Parce qu’on ne sait jamais de quel voeu on est vraiment fait...

Pour toutes questions, vous pouvez communiquez avec nous par courriel à la.vieille.ecole.kam@gmail.com ou par téléphone au 418 493-2408.

Voir toutes les nouvelles...